Gouvernance

Une démocratie plus ouverte et participative
L’État du Québec…


C’est 23 ministères, 15 Instituts et musées.
C’est 42 Sociétés et régies.
C’est 9 tribunaux et cours.
C’est aussi 102 Commissions, secrétariats, agences
et une Assemblée nationale.
Il faut mieux aider le citoyen confronté à ces 23 silos,
notamment dans les services publics.
  • Offrir aux employés de l’État d’acquérir de nouvelles attitudes vis-à-vis la nouvelle culture organisationnelle des réseaux.
  • Valoriser davantage le patrimoine informationnel collectif des québécois afin de co-créer les nouveaux services publics.
  • Passer d’une culture où les données publiques sont« secrètes par défaut / ouvertes par nécessité » à une autre où elles seraient « ouvertes par défaut / secrètes par nécessité ».
  • Organiser des États généraux du numérique axés sur les besoins ou les attentes de la population et de l’ensemble des secteurs d’activités.
  • Favoriser l’élaboration de guides et politiques qui visent à mieux expliciter la confrontation du numérique au droit, que ce soit en terme de protection des renseignements personnels, de droit d’auteur ou de diffamation.
  • Assurer l’accessibilité des services gouvernementaux aux populations, immigrantes, analphabètes et handicapées. Donner à l’accessibilité régionale une importance stratégique.
  • Numériser l’ensemble des contenus des musées et des sites historiques et les rendre accessibles en données ouvertes et en réalité augmentée.
  • Adapter les services gouvernementaux aux jeunes générations et au mobile.
  • Offrir plus de capacitation (empowerment) aux citoyens en faisant de la participation la clé pour éviter l’exclusion, les inégalités et les injustices dans l’informatisation de notre société.
  • Augmenter le potentiel démocratique des initiatives comme celle de la démocratie en ligne et agir pour que chaque citoyen ou chaque groupe puisse comprendre les enjeux, intervenir et participer à l’implantation, à la critique ou au refus de ces initiatives.

A propos Mario Asselin

Je me suis intéressé au Web participatif en octobre 2002 du temps où j'étais directeur d'école. Depuis plus de treize ans, j'anime vigoureusement mon blogue « Mario tout de go» qui a toujours été une sorte de carnet de bord et est maintenant aussi une véritable entreprise. Après 22 ans à oeuvrer dans le réseau scolaire, je suis passé au monde des affaires en 2005, via Opossum (une division de iXmédia) et maintenant à mon propre compte. Je m'intéresse à la formation, au domaine des communautés de pratique à la communication organisationnelle, à la gouvernance ouverte et au mouvement OpenData. Je collabore depuis mai 2011 aux projets de la formation politique dirigée par François Legault, la Coalition Avenir Québec.
Cet article a été publié dans Le rapport d’étonnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s