Les étonnements

  • Si le Québec accuse un certain retard face à d’autres pays industrialisés dans ce domaine, il compte heureusement des forces remarquables et un grand potentiel. Le principal problème nous a semblé en être un de coordination, d’information et de mobilisation. (Rapport Berlinguet sur l’inforoute Québec, 1995).
  • Aux États-Unis, les TIC furent responsables de 60 % du renouveau de productivité industrielle lors du bond de 1995 à 2002. (Rapport Information Technology and Innovation Foundation).
  • Dans le secteur des TIC les salaires sont de 84 % plus élevés que pour les emplois traditionnels. (Rapport Information Technology and Innovation Foundation).
  • L’utilisation des TIC en Chine fut responsable de 30 % d’augmentation de la productivité et de 21 % du PIB. (Rapport Information Technology and Innovation Foundation).
  • La langue des utilisateurs : l’Anglais 27 %, le Chinois Mandarin 23 %, l’Espagnol 8 %, le Japonais 5 %, le Portugais 4 %, l’Allemand 4 % et le Français 3 %. La langue des contenus sur le Web : l’Anglais 57 %, l’Allemand 7 %, le Russe 5 %, le Japonais 5 %, l’Espagnol 5 %, le Chinois Mandarin 5 % et le Français 4 % (Wikipédia).
  • La pénétration d’Internet en Amérique du Nord est de 78 % (273 millions d’Internautes), en Europe de 63 % (518 millions). Elle n’est que de 27 % en Asie mais déjà 1 milliard d’asiatiques utilisent Internet. (World Internet Stats).
  • Google offre un espace mémoire pour les 425 millions d’utilisateurs de Gmail ; à chaque jour, il indexe 20 milliards de pages Web et répond à 3 milliards de recherches. Il y a 2 milliards de vidéo-clips qui sont visionnés à chaque jour sur YouTube. (Wired)

A propos Mario Asselin

Je me suis intéressé au Web participatif en octobre 2002 du temps où j'étais directeur d'école. Depuis près de quinze ans, j'anime vigoureusement mon blogue « Mario tout de go» qui a toujours été une sorte de carnet de bord et est maintenant aussi une véritable entreprise. Après 22 ans à oeuvrer dans le réseau scolaire, je suis passé au monde des affaires en 2005, via Opossum (une division de iXmédia) et maintenant à mon propre compte. Je m'intéresse à la formation, au domaine des communautés de pratique à la communication organisationnelle, à la gouvernance ouverte et au mouvement OpenData. Je collabore depuis mai 2011 aux projets de la formation politique dirigée par François Legault, la Coalition Avenir Québec.
Cet article a été publié dans Le rapport d’étonnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s